Festival International de Jazz de Montréal 2019 - Du 27 juin au 6 juillet
Festival International de Jazz de Montréal 2019 - Du 27 juin au 6 juillet
Festival International de Jazz de Montréal 2019 - Du 27 juin au 6 juillet

Festival International de Jazz de Montréal 2019 - Du 27 juin au 6 juillet

$65.00 Prix réduit

Les billets sont vendus au profit de la Fondation des Canadiens pour l'enfance, qui encourage l'activité physique et l'adoption de saines habitudes de vie chez les jeunes défavorisés de 4 à 17 ans.

Festival international de Jazz de Montréal - du 27 juin au 6 juillet 2019

7 spectacles proposés :

  • Blue Rodeo – Le vendredi 28 juin à 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier. Prix régulier pour une paire de billets : 130 $
  • Mélodie Gardot – Le samedi 29 juin à 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier. Prix régulier pour une paire de billets : 170 $
  • Nikki Yanofsky – Le samedi 29 juin à 21 h, Club Soda – Aucuns sièges réservés. Prix régulier pour une paire de billets : 70 $
  • Stacey Kent Symphonique – Le dimanche 30 juin à 19 h, Maison Symphonique. Prix régulier pour une paire de billets : 150 $
  • Dianne Reeves - Le lundi 1er juillet à 20 h, Théâtre Maisonneuve. Prix régulier pour une paire de billets : 100 $
  • Morcheeba – Le mardi 2 juillet à 20 h 30, MTelus – Aucuns sièges réservés. Prix régulier pour une paire de billets : 98 $
  • Lou Doillon – Le mercredi 3 juillet à 20 h 30, MTelus – Aucuns sièges réservés. Prix régulier pour une paire de billets : 80 $

Maximum de deux billets par spectacle.

Une fois votre achat fait sur Give-a-Seat, vous recevrez votre billet en format PDF, la veille du spectacle, de la part d'un membre de notre équipe. Nous assurons que vos sièges seront l'un à côté de l'autre.

Blue RodeoDepuis sa création, Blue Rodeo a tracé son propre sillon dans le terreau de la musique canadienne, vendant plus de quatre millions d’albums au cours des 35 dernières années. Son plus récent, 1000 Arms, marque un retour vers les harmonies chantées en duo ou sous forme d’appel et réponse. Et même si ses deux leaders, Jim Cuddy et Greg Keelor, ont vu partir et venir plusieurs musiciens au sein de la formation, celle-ci n’a jamais perdu sa cohésion. Un incontournable du country rock canadien.

Mélodie GardotAccueillir Melodie Gardot au Festival a toujours quelque chose de magique. La magnétique chanteuse-pianiste-guitariste, qui fait sensation depuis ses débuts sur la scène jazz en 2008, se passe pratiquement de présentation. Elle revient au Jazz, l’un de ses festivals préférés, après la parution d’un album en février dernier, Live in Europe.

Nikki Yanofsky : Elle avait 12 ans la première fois qu’elle a chanté au Festival. Depuis, rares sont les années où elle n’est pas avec nous. Inspirée par les plus grandes; Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Nina Simone et Amy Winehouse, « notre Nikki » nous revient avec un son bien à elle qui ressemble à la jeune femme de 25 ans qu’elle est devenue. Toujours jazz mais dans un monde pop.

Stacey Kent Symphonique : Le projet orchestral de la chanteuse américaine, I Know I Dream, mêle classiques de la bossa nova, chanson française, standards du « Great American Songbook », mais aussi des compositions originales écrites par son mari, le saxophoniste Jim Tomlinson. Aux textes, de grandes pointures : Kazuo Ishiguro (prix Nobel de littérature en 2017), le poète Antonio Ladeira et le parolier de Nashville Cliff Goldmacher. Sa voix sensuelle, limpide et fluide, aux couleurs swing et aux teintes jazzy, entraîne les spectateurs dans une douce rêverie dont ils ne veulent plus émerger. Pour ce spectacle unique, la chanteuse sera accompagnée pour la première fois d’un orchestre symphonique.

Dianne Reeves : elle est définitivement l’une des plus grandes chanteuses de jazz au monde. Gregory Porter, Robert Glasper, Lalah Hathaway et Esperanza Spalding figurent au nombre des artistes invités sur son dernier album, Beautiful Life. Une habituée du festival, la diva nous fait cette année l’honneur de sa présence.

Morcheeba : Le célèbre groupe trip-hop londonien Morcheeba, formé au début des années 90, vous offre une soirée à l’ambiance soul, psychédélique et planante. On s’y laissera aisément envoûter par ses mélodies mélancoliques, jazzy, voire sexy et la voix langoureuse et unique de Skye Edwards.

Lou Doillon : Visiblement, Lou Doillon avait beaucoup de choses à se dire, mais par chance elle a aussi voulu les partager avec nous, les mettre en musique, les jeter en pâture à certains des producteurs français les plus audacieux et franchir une nouvelle étape dans une carrière de chanteuse qui ne cesse d’étonner. Pour le 40e anniversaire du festival, elle y fera retentir sa magnifique voix rauque.

Lien vers l'événement : https://www.montrealjazzfest.com/

Lien vers la cause : https://fondation.canadiens.com/